sexualité

Connaissez-vous le candaulisme ?

« Je rêve d’offrir ma femme à une tierce personne ». Si vous en avez ce fantasme, c’est que vous êtes partant pour un candaulisme. Il y a quelques années, ce terme a fait son apparition sur les sites de rencontres et a envahit les moteurs de recherche. Il s’agit d’une pratique sexuelle libertine qui consiste à voir son partenaire faire l’amour avec un autre homme ou une autre femme.

Avec cette scène érotique, le partenaire spectateur éprouve du plaisir et non de la jalousie. Pour certains, cette pratique est tout simplement une autre forme d’infidélité. Comment interpréter ce fantasme ? Les réponses d’un sex coach sont à découvrir par le biais de cet article.

Candaulisme : un des fantasmes préférés des hommes

En 2016, les recherches sur internet sur le terme « candaulisme » explosent. Selon les constats, cette pratique attire le plus souvent les hommes que les femmes. Les hommes sont donc plus candaulistes que les femmes. Avec l’initiative de leur partenaire, les femmes sont soumises à cette nouvelle forme de libertinage. En effet, les hommes ont des fantasmes différents.

La virilité et le voyeurisme font partis de principaux axes sur lesquels se cristallisent les fantasmes masculins. Tous les 2, on les retrouve dans le candaulisme. Ce concept est donc une toute autre manière de faire l’amour par procuration. Cependant, il faut souligner que cette pratique n’est réussie que si les 2 partenaires éprouvent leur consentement à l’acte.

Est-ce une forme de tromperie ?

Selon les analyses, le candaulisme est en réalité une infidélité consentie. Il ne peut se pratiquer que si chaque partenaire est pleinement consentant. Autrement dit, il s’agit d’une infidélité préparée par les couples en question. Son principal objectif étant l’épanouissement sexuel, la recherche du plaisir partagé.

La femme soumise prend du plaisir à faire l’amour avec une tierce personne. Tandis que le partenaire spectateur prend du plaisir à observer de plus près cette scène érotique. Si on y va encore plus loin, cette pratique libertine permet de pimenter la vie sexuelle et sortir de la routine.

Ce n’est ni échangisme, ni triolisme

Attention, échangisme, triolisme et candaulisme sont des pratiques sexuelles tout à fait différentes. L’échangisme, comme son nom l’indique est plutôt un échange de partenaires avec participation de l’homme et de la femme. De son côté, les couples invitent une personne de plus pour faire l’amour avec eux. Le but étant de s’épanouir sexuellement. Dans le candaulisme, seulement un des partenaires passent à l’acte. L’autre se positionne comme étant un spectateur.

Dans cette pratique, les partenaires doivent fixer des règles avant d’entamer leurs « petits jeux ». Tous les participants sont invités à les respecter. Toutefois, trouvez une tierce personne qui est tout à fait d’accord semble être un véritable défi. Ainsi, l’idéal étant de parcourir des sites de rencontres spécialisés.

Les formes du candaulisme

En fonction du degré, nous pouvons décrypter plusieurs formes de candaulisme. En premier lieu, le candaulisme virtuel. Le principe étant de poster des photos de sa femme à moitié nue sur les forums ou les réseaux sociaux. Ainsi, l’observation des abonnés vont susciter une jouissance chez l’homme. Les candaulismes directifs et participatifs constituent les formes les plus classiques de cette pratique.

Offrir sa femme à un autre homme et observer délicatement cette scène érotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *